Les gâteaux de voyage

Mais qu’est ce qu’un gâteau de voyage ?!

Vous ne savez pas ce que s’est et pourtant vous en avez déjà dégusté des dizaines !

Et oui ! Le gâteau de voyage est en fait un gâteau à longue conservation (8 à 30 jours) moelleux et délicieux que l’on a l’habitude de servir à toutes les occasions car il se compose d’ingrédients simples, naturels, et peu coûteux. Sans crème ni fruits frais, il est pratique et facile à déguster et trouve parfaitement sa place pour un goûter, pique-nique …

Parmi ces fameux Gâteaux de Voyage, vous trouverez des gâteaux conviviaux, à partager, comme le traditionnel cake, le pain d’épices, le marbré, le kouign amann, le gâteau breton, le gâteau au yaourt, le gâteau aux noix. Mais aussi les madeleines, les financiers, les palets bretons pour ne citer que les plus répandus qui se conservent très bien dans une boite en fer.


Mais d’où vient cette appellation ?

A l’époque du TGV et du Paris-Calais en 1h40, il est aujourd’hui plus simple et rapide de manger un Twix dans le train en deux minutes plutôt que d’anticiper un bon et gros gâteau qui sera trop conséquent pour un si court trajet.

Pourtant à l’époque, les trajets étaient longs, peu confortables, et transporter avec soit un gâteau à conservation longue promettait quelques moments de douceurs au court des trajets !

Au XVIIème siècle, la Marquise de Sévigné évoquait déjà dans ses correspondances avec sa fille le nom de “Gâteau de Voyage”. En effet, à l’époque il fallait une bonne semaine pour relier la Bretagne et le château de Versailles. Un trajet que la marquise réalisait plusieurs fois dans l’année. Pour agrémenter ses longs trajets, elle avait demandé à son pâtissier de préparer des gâteaux qui puissent se conserver dans temps comme le cake ou le pain d’épices

On évoque le financier comme l’un des premiers Gâteaux de Voyage créé en 1890 par le pâtissier Lasne situé place de la Bourse à Paris. La forme du financier serait directement inspirée des lingots d’or en hommage aux clients boursicoteurs de la pâtisserie.

Autre version, à laquelle nous ne pouvons être que sensibles : celle du Gâteau Nantais. Celui-ci serait également l’un des premiers Gâteaux de Voyage et quel Gâteau de Voyage ! Fabriqué au XVIIIème à partir d’ingrédients ramenés des Antilles par un maître fouacier de la région, ce gâteau moelleux également à base d’amandes mais parfumé au rhum et habillé d’un glaçage citron vert repartait sur les bateaux accompagnant ainsi les marins durant leurs longues traversées.